Fermes d’avenir – agroécologie et permaculture

Découvrez l’association des Fermes d’avenir qui a décidé de s’engager dans le développement de l’agro-écologie et de la permaculture afin de prouver qu’on peut produire plus sur moins de terrain.

Ces dernières années, les méthodes de l’agriculture actuelle sont largement remises en cause. Les paysans sont devenus productivistes malgré eux, les aides structurelles de l’Etat poussent à l’investissement et ne sont pas adaptées, la concurrence déloyale des autres pays exportateurs qui n’ont pas les mêmes réglementations et qui échappent aux contrôles phytosanitaires grandit, … sans parler du puissant lobby de la grande distribution.

Conscient de la nécessité d’un renouveau agricole, Maxime de Rostolan décide en septembre 2013 de prendre les devants en créant une association: les Fermes d’avenir.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par définir les principaux termes propres qui vous permettront de comprendre son projet, à savoir : l’agro-écologie et la permaculture.

Glossaire écologique

L’agro-écologie est un mouvement qui promeut une nouvelle façon de produire. L’objectif est de concilier production efficace et durable, d’associer performance économique et environnementale. Concrètement, cela passe par la formation des agriculteurs, la réduction les pesticides et des antiobiotiques vétérinaires, la sélection de semences adaptée, ou encore l’encouragement de l’agriculture biologique.

La permaculture n’est pas à proprement parlé d’un système agricole. Son objectif est de relier tous les éléments d’un système entre eux, humains compris. L’association des Colibris l’explique de cette façon :

Tout particulièrement, la permaculture va chercher à recréer la grande diversité et l’interdépendance qui existent naturellement dans des écosystèmes naturels, afin d’assurer à chaque composante, et au système global, santé, efficacité et résilience. C’est un fonctionnement en boucle où chaque élément vient nourrir les autres, sans produire de déchets « exportables ». Dans son application agricole, la permaculture s’inspire beaucoup des forêts où le sol n’est pas travaillé.

 Si vous avez compris ces notions, vous comprendrez aisément le projet ambitieux des Fermes d’avenir.

Le projet de l’association

Les Fermes d’avenir a un enjeu clairement défini… mais de taille : “promouvoir un nouveau modèle d’agriculture, basé sur les principes de l’agro-écologie et en phase avec le contexte socio-économique actuel.

Afin d’évaluer le modèle économique de fermes de petites surfaces qui s’inspirent de la permaculture et qui vendent localement, Maxime de Rostolan a décidé de créer une micro-ferme expérimentale en Tourraine.

Accompagné d’experts, il compte démontrer qu’il est possible de créer une ferme de 1,4 hectares, avec un budget de 120’000 euros maximum, et d’atteindre un équilibre économique dès la 4ème année. Cette ferme de 3 salariés sera viable aujourd’hui, mais également et surtout sur du long terme. Pour cela, les principes de la permaculture et de l’agroécologie seront mis en avant. Pour inciter et accompagner toutes personnes souhaitant créer leur micro-ferme, une boite à outils est mise à leur disposition et sert de mode d’emploi.

Pour promouvoir l’agriculture dite “de bon sens” dans toute la France,  l’association s’est liée à la Ruche qui dit oui pour soutenir financièrement 13 fermes qui ont un projet innovant, écologique et créateur d’emploi.

Après une grande campagne de crowdfunding qui prendra fin fin 2015, les projets débuteront en janvier 2016. Si vous êtes curieux de connaitre les différents projets, rendez vous ici.

 Charlotte Gripon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *